vendredi 14 mars 2008

Le contre-projet du CE


Débattu ce matin voici le contre-projet du CE et de l'intersyndicale CFDT CFE-CGC.
Ce projet complet a été étudié et élaboré par le Cabinet Syndex qui participe depuis près de 20 ans aux analyses économiques annuelles de Gandrange.

Pour lire le document dans son intégralité, un click de souris sur le titre de cet article suffit pour l'ouvrir dans le format "PDF".



8 commentaires:

l'acieriste a dit…

tout ca pour confirmer ce que tout le monde savait deja:

NOUS AVONS ETES GOUVERNES PAR DES CHARLOTS!!!!!!!!(le qu..., no...t ,etc,etc...)
sans oublier une direction absente de toutes decisions
Il y a au moins le merite d'avoir couche sur le papier la triste verité!!

Anonyme a dit…

JOLIE CONTRE PROJET ET TRES BIEN REDIGE AVEC PEUT ETRE UN PEU TROP DE DETAILS ANTERIEURS DONT ON AS QUE FAIRE ,
POINT NEGATIF ,
CE DONT ON JE RETIEN LORSQUE JE PARCOURT CE PROJET C'EST QU'IL SEMBLERAI QUE LE PROBLEME MAJEUR DE GANDRANGE C'EST LE FOUR ELECTRIQUE 80% ... A LA CC ET AU TRANSPORT TOUT VA BIEN ?
J'AI UN DOUTE !!!
BREF,JE PENSE PERSO QUE LE MANAGEMENT EST PLUS FORTEMENT EN CAUSE ET CELA DEPUIS 1999 CAR UN BON MANAGEMENT DE LA PART DE LA DIRECTION AURAI RESOLU TOUS CES PROBLEME DEPUIS BIEN LONGTEMP
CHANGER LA TETE DE L USINE ET LE RESTE VIENDRA ,IL N EST PAS ARRIVER POUR RIEN IL Y A QUELQUES ANNEES MR L.......E .
SI CE PROJET VIENT A ETRE ACCEPTE (CE QUE JE SOUHAITE BIEN SUR )ET QU ON NE CHAGE PAS LE CERVEAU C FOUTU D AVANCE LES PTI GARS
A BON ENTENDEUR SALUT

Anonyme a dit…

Félicitations pour cette présentation très sérieuse et très convaincante du projet alternatif.
Merci Syndex, CFDT et CFE-CGC d'avoir expliqué à Mr Grenaut que les vérités d'hier ne sont pas celles d'aujourd'hui. Si ce projet n'est pas accepté ce ne sera pas par son manque de valeur mais uniquement par la volonté politique de Mittal. J'ai constaté la présence massive d'élus CGT, si c'est pour montrer leurs soutien à ce projet je les félicite de cette heureuse initiative.

Anonyme a dit…

Bravo et merci à tous ceux qui ont travaillé sur ce contre projet.

Anonyme a dit…

Si MITTAL voulait !
Cette étude démontre bien la situation de Gandrange depuis 1999.
De l'absence d'investissements à une politique d'embauche et de transmission du savoir faire désastreuses.
C'est maintenant de la volonté de MITTAL que tout dépend. Gandrange lui a servi de marchepied pour s'emplanter dans le monde de la sidérurgie. Gandrange lui a servi de vitrine lors de son OPA sur ARCELOR.
Gandrange ne lui a rien coûté, bien au contraire.
Alors M. MITTAL , écoutez et entendez tous ces messages ... faites en sorte que Gandrange vive.

Anonyme a dit…

Défaitiste ? JAMAIS !
Quelle que soit l'issue début avril pour Gandrange, et pour répondre à Jean-Paul qui est intervenu ce 17 mars à Gandrange. Pour moi, la CFE-CGC et la CFDT auront tout fait jusqu'au bout pour maintenir Gandrange. Fallait-il baisser tout de suite les bras ? Bien sûr que non. Si au bout du bout on essuie malgré tout un échec on pourra dormir la conscience transquille car on aura fait le maximum de ce qui pouvait être fait.
RR

Anonyme a dit…

Est-ce que ce rapport et ses conclusions iront jusqu'à Mr MITTAL ?? Il remet en cause toute la hierarchie de Long Carbon Europe et toute la stratégie mise en place par nos dirigeants pas tout à fait impartiaux à la lecture de ce rapport. Est-ce qu'ils pourront montrer à Mr MITTAL un rapport qui les met directement en cause ? J'en doute....et même si cela arrive est ce que Mr MITTAL pourra désavouer sa garde rapprochée, des fidèles qui sont installés à des postes opérationnels clefs...à moins que miracle il se rende compte d'avoir été mené en bateau et qu'il entre en colère...dans ce cas là quel fusible va sauter ?? G.R ?....B.W ????? wait and see....

Anonyme a dit…

Je viens d'apprendre en lisant un document de la cgt qui compare les projets syndex et evs que mittal abandonne le steel cord a Gandrange. Pourtant Gandrange était reconnu comme l'un des meilleurs fournisseurs de fil de fer pour pneumatique par Good Year y'a pas si longtemps. Mittal et son directeur des produits longs donnent l'impression de prendre les devants en laissant dans tous les cas et un an avant la date fatidique Gandrange au bord de la route.