jeudi 14 février 2008

Accord de méthode : Avis positif

L'Intersyndicale CFDT et CFE/CGC


donne un avis positif à l'accord de méthode


RAPPEL
Au lendemain de l’annonce de fermeture des 2/3 du site de Gandrange par le groupe ArcelorMittal, les 3 syndicats de Gandrange ont mis tout en œuvre pour imposer à la Direction les moyens nécessaires à l’étude d’un contre projet économique et social.
Assemblée Générale, manifestation devant le siège à Luxembourg, table ronde avec les Pouvoirs Publics, mobilisation des Elus et de la population des vallées de l’Orne et de la Fensch, visite du Président de la République, toutes ces actions ont contraint nos patrons à nous accorder le temps nécessaire à l’élaboration de ce contre projet.

UNE NEGOCIATION DIFFICILE !
Afin de permettre à l’expert économique du CE d’élaborer ce contre projet, il fallait se parer d’un cadre juridique. La solution passe par un accord de méthode.
Seules la CFDT et la CFE/CGC comprennent l’intérêt d’un tel accord et approuvent la négociation d’un accord de méthode. La CGT, pour sa part s’est abstenue.
Un accord de méthode fixe clairement et juridiquement les échéances des processus industriels et sociaux et permet d’aborder le social une fois l’industriel terminé.
A l'issue de quatre réunions, souvent conflictuelles, la Direction a cédé aux remarques et revendications émises par les représentants des deux Organisations Syndicales dont le principal objectif était d’obtenir le temps nécessaire à l’expert pour établir le contre projet.
Pour la CFE/CGC et la CFDT, seul compte l’intérêt des salariés.
Il n’est absolument pas nécessaire de faire durer la procédure au-delà du temps nécessaire.
Souvenez vous de ce qui s’est passé pour le Train à Fil de Longwy. Deux ans de procès pour reculer l’échéance ; que d’argent et de temps perdus !
Quel mal être pour les salariés soucieux de leur avenir !
Nous ne voulons pas revivre cela !

ACCORD DE METHODE
· Aujourd’hui, 14 février le Comité d'Entreprise s’est réuni, en session extraordinaire, pour donner un avis sur le projet d’accord de méthode. L'Intersyndicale CFDT et CFE/CGC estimant que cet accord est à la hauteur des garanties que nous exigions a décidé de signer le texte proposé.

CALENDRIER DE MISE EN ŒUVRE



  • Vendredi 14 mars 2008 : Examen du rapport de l'expert comptable du CE. Présentation au CE du projet alternatif.

  • Vendredi 04 avril 2008 : Réponse argumentée de la Direction au projet alternatif.

  • Lundi 14 avril 2008 : CE d'ouverture du livre III relatif au social.

  • Mardi 6 mai 2008 : 2ème CE relatif au livre III et examen du rapport de l'expert du CE.

  • Vendredi 30 mai, 3ème et dernière réunion du CE au titre du livre III : Recueil des avis.

Tout n'est pas gagné pour autant. Nous ne sommes pas naïfs et nous savons qu’il faudra batailler dur pour convaincre les dirigeants du groupe ArcelorMittal de la mise en œuvre de notre projet alternatif.
L'intersyndicale réaffirme son opposition à la sortie du groupe du site de Gandrange, ce qui serait, tant sur le dossier industriel que social, la pire des solutions pour le personnel du site.
A la demande des syndicats, une table ronde réunissant, l’état, la Direction et les Organisations Syndicales, sera à nouveau convoquée pour débattre du projet alternatif.




QUE NOUS REUSSISSIONS OU PAS, NOUS AVONS, DANS TOUS LES CAS DE FIGURE, BESOIN DE LA SOLIDARITE GROUPE.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

pourquoi donné vous un avis positif sans avoir consulté les travailleurs au prealable ?
je ne suis pas contre la cfe/cgc ni contre la cfdt loin de là !! mais jusqu à present vous n'avez jamais consulté avant de signer quoi que ce soit ...
C pourquoi je me permet d'inviter les délégues cfe/cgc ou cfdt à etre un peu plus present sur les lieux de travail
Que la CGT jubile pas en voyant ce commentaire je suis encore moin de leur coté .
Bref ,je préfère me rendre à l'evidence de devoir faire 50 KM pour bosser que de devoir étre au chomage ds 3 ou 4 ans a cause d'un repreneur véreux qui nous sucera jusqu a la moelle et qui puis ai aura bénéficié des differentes aides sociales de l etat ou d autre
FONCER L INTERSYNDICALE ...

l'acieriste a dit…

pourquoi donné vous un avis positif sans avoir consulté les travailleurs au prealable ?

tres bonne question mon cher!!!
1er : ce que vous pensez ne les interessent pas
2eme : mettre d'accord 600 gaulois releve du defit

il est temp que cette piece de theatre se termine!!!!

Anonyme a dit…

Bien d'accord pour en finir le plus vite possible et l'accord de méthode permet de le faire. En effet pourquoi attendre des lustres et des lustres dans l'espoir de faire flechir Mr MITTAL s'il persiste dans son projet. Un combat se gagne dans les premiers temps et ensuite si cela dure c'est une guerre de tranchée qui ne fera que d'innocents fantasins comme victimes. Les postes disponibles dans le groupe pour les reclassements (dans l'eventualité probable que le plan Mittal se réalise)ne seront pas disponibles ad vitam eternam (en permanence quoi !) et ce seront les pauvres travailleurs qui trinqueront (n'oublions pas dans tout ce mic-mac que les syndicalistes de tout bord sont des personnes protégées et qu'en général dans un contexte de fermeture d'usine ils arrivent toujours à se recaser et continuer à jouir (ad vitam eternam) de leurs statuts et nombreuses heures de délégation - bien utile pour nous défendre soit mais pas pour des combats où les perdants sont les hommes de base sans protection particulière -). Alors dans ces conditions il est toujours très facile de critiquer tel ou tel projet, de fustiguer tel ou tel personne, de précauniser telle ou telle solution, meme abérente quand soit meme on ne risque pas grand chose.

Un ancien syndicaliste....sidérurgiste et amoureux de son métier.

Anonyme a dit…

Je suis absoluent d'accord avec le copain qui dit que l'accord de méthode permet d'avoir le temps suffisant selon les experts pour élaborere un contre projet. La CGT elle veut privilégier les voix juridiques pour faire trainer les affaires au maximum pour son seul intérêt et celui de leur avocat qui s'en met plein les fouilles. Je suis un ancien du train à fil de LONGWY et je sais de quoi je parle. Les travailleurs pour eux ne pèse rien et même sans l'appui des salariés à l'époque ils non regardé que leur vision de la société et l'intérêt de cinq de leur militants!!! Depuis que je suis à l'aciérie de Gandrange j'ai pu m'appercevoir que ce n'est pas le cas avec les autres organisations syndicales qui nous tiennent informés trés régulièrement sur la santé de la boîte, dans tous ses détails et l'intérêt de tous les travailleurs et cela depuis des années. Pendant que que la CGT nous abreuvait de tract politique et sur la sécurité uniquementquand ce n'est pas pour dénigrer les autres voir certains salariés!!!Alors il y en a marre, foncez la CFDT et la CGC vous avez la confiance de la majorité des travailleurs!!!

Anonyme a dit…

Je suis entièrement d'accord avec toi, moi je travaille au TAB et je viens d'Europipe à joeuf et j'ai vécu pratiquement la même expérience avec le comportement de la CGT qui ne savent qu'être négatif sauf pour eux, mon seul regret c'est d'avoir mis pendant longtemp tous les syndicat dans un même sac. Depuis j'ai rattrappé mon erreur!!! Encore Bravo à Edouard dans tes interventions car si tu agace tant la CGT c'est parceque tu dérange leur manigance!