mardi 15 janvier 2008

Coup de gueule !

La guerre de la communication est déjà en marche. En effet, nous apprenons que le représentant de la Direction ArcelorMittal France a déjà entamé sa tournée d'intox auprès des élus et pouvoirs publics. Dans son message, il justifie la fermeture de l'aciérie et du TAB par les mauvais résultats, par la hausse du prix de la ferraille, par la mauvaise qualité d'acier fabriquée à Gandrange et notamment par le coût de l'électricité. De plus, il met beaucoup d'énergie à démonter les affirmations des syndicats lorsqu'ils disent qu'aucun investissement n'a été réalisé. Il avance même le chiffre de 60 Millions d'euros qui "auraient été investis sur le site".

Gonflé, le garçon!

Sur le premier point, ce même représentant oublie (volontairement, certainement)d'informer les élus que la Direction locale a décidé de sa propre initiative de rompre le contrat EDF et que le surcoût négocié avec le privé s'est chiffré à 25 Millions d'euros en 2006 et 15 Millions en 2007.
Sur la mauvaise qualité d'acier que produirait Gandrange, cette affirmation est grave et diffamatoire. Cela voudrait dire que depuis 15 ans le Groupe "vole" les clients en leur vendant de la "m...."! Cela veut dire aussi, que le personnel a été nul pendant toutes ces années, qu'il aurait soudainement perdu son savoir faire !? Donc, si c'est bien le fond de sa pensée, nous sommes en droit de nous poser la question sur ce que faisait les directions générales pendant ce temps là ?
Non, tout çà n'est pas bien sérieux et, c'est même insultant pour les salariés.

Sur les 60 Millions d'investissements, il occulte aussi de dire qu'il ne s'agissait que de réparations d'outils très malades. Pour mémoire : plusieurs millions pour le changement des transformateurs pyralène (interdits par la Loi); plusieurs millions pour le changement de la bande transporteuse qui avait brûlée; changement du gros transformateur de l'aciérie qui avait explosé (11 Millions d'euros!); diverses réparations de casses mécaniques, etc.

D'ailleurs ces chiffres ne font qu'étayer nos propos lorsque nous affirmons que le manque d'investissement a prématurément usé les outils. Et, chacun peut le vérifier dans les différents rapports et compte-rendu du CE.
Donc, oui Monsieur, nous vous le disons très clairement, vous avez menti. Par omission certainement cette fois-ci ?
En conclusion à ce coup de gueule, nous salariés et représentants du personnel nous ne tomberons pas dans votre piège de la provocation. D'ailleurs, vous vous en êtes fait une spécialité. Nous savons pertinement bien ce que vous recherchez, nous discréditer.
Au contraire, nous resterons dignes, nous continuerons à travailler, à faire notre métier. Nous poursuivrons la défense de chacun en construisant un contre projet industriel et social alternatif crédible et viable. Ce sera notre seule exigence et nous sommes prêts à en débattre, avec qui voudra, sereinement et objectivement.
A bon entendeur, ...

1 commentaire:

Bill a dit…

Le 16 janvier 2008 ArcelorMittal Gandrange est entré en RÉSISTANCE comme Cockerill-Sambre à Liège en 2003

Avec A. Grenault on fait 2 années de bénéfices mais pas de bol il n’a pas pris le temps pour former son remplaçant, mais dans la sidérurgie pas besoin de transmettre des savoirs faire tout est tellement évident.
Pauvre Huges t’arrives pas au bon moment (t’as essayé de nous baiser sur la Participation et sur le PERCO) par une grande messe à notre hiérarchie. Pour toi non plus René ne t’as pas formé ou peut-être que tu as des autres méthodes !

Au CE du 16.01.08 Bernard vous a expliqué qu’il a tout essayé mais que maintenant notre production de l’aciérie se fera à Duisbourg parce que le coup du transport, de la ferraille et de l’énergie c’est pas supportable pour nous. Peut être que les voisins juste à côté on leurs donne la ferraille et l’énergie.
Et pas de soucis à Florange et Luxembourg ils nous attendent pour enfin avoir un bon rendement (on se demande pourquoi ils n’avait pas pensé à nous avant)
Mais Bernard tu sauves le LCB.

Bernard arrête tes c…….s dans 2 ans ton successeur nous expliquera preuve à l’appui que t’as pas pris les bonnes décisions et que « dans la toute nouvelle conjoncture mondiale de l’acier » la meilleure solution c’est de fermer et d’ailleurs il connaît un repreneur qui a un superbe projet pour faire un champ ….

En bref vous de la base surtout ne vous occupez de rien on pense pour vous (on fait parfois des petites conneries)
Et mêmes souvent des grosses.


ArcelorMittal Gandrange a de nombreux atouts surtout dans cette conjoncture favorable de la sidérurgie mondiale. Ce site avec 1/3 de jeunes dans ses effectifs mérite un autre sort si des décideurs sensés acceptent d’étudier un autre projet.

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent (syndicalistes, politiques, et autres) dans cette lutte pour le droit au travail.