mardi 22 janvier 2008

L. Mittal ne peut pas ne pas nous entendre

DECLARATION DE LA CFDT-LORRAINE A LA TABLE-RONDE SUR L’AVENIR DE L’USINE ARCELORMITTAL DE GANDRANGE LE 21 JANVIER 2008

Monsieur le Préfet,

Nous tenons à vous remercier d’avoir répondu rapidement et favorablement à notre demande
de tenir cette réunion. Vous venez d’en rappeler l’esprit et nous le partageons. Pour nous, Arcelor-Mittal Gandrange n’est pas un dossier comme les autres : la sidérurgie est un élément structurant et identifiant de notre Lorraine.
Ce dossier est d’abord pour nous le symbole de notre volonté de garder un emploi industriel fort dans notre région.
Pour la CFDT-Lorraine, Gandrange a un avenir ! Des solutions économiques sont possibles et la CFDT, avec l’Intersyndicale, se refuse à aborder toute autre considération, que ce soit sur le volet social ou en termes de revitalisation : la réponse au maintien de l’outil est industrielle et économique.
Nous ne discuterons que de cette dimension. Nous prenons acte que telle est également votre
logique et nous nous en félicitons. Nous considérons qu’il est important que tous les acteurs économiques et politiques soient réunis aujourd’hui autour de cette table comptetenu de la gravité des enjeux pour notre région.
Cette mobilisation est un rempart contre le fatalisme, elle est le signe d’une détermination
partagée et de notre volonté commune de trouver des solutions efficaces, porteuses d’avenir et surtout de ne pas en rester aux déclarations de principe.

La question de l’avenir de Gandrange dépasse de loin les portes de l’usine !
Nous vous demandons solennellement d’intervenir auprès de la Direction pour qu’elle sursoie à sa décision de fermeture, de manière à ce que soit examiné le contre-projet qui est en train d’être élaboré par l’intersyndicale. Pour cela, la procédure engagée devant le CE doit être gelé.
Nous avons la conviction que la sauvegarde du site passe par :
- des investissements industriels qui sont indispensables,
- des investissements humains qui sont vitaux.
Il ne s’agit pas là d’une position dogmatique et partisane : tous les rapports économiques issus
de l’entreprise elle-même depuis deux ans font cette analyse. Nous voulons, à partir de constats
partagés, en faire la démonstration.
Vous avez, M. le Préfet, parlé d’une situation douloureuse. Effectivement, la brutalité de l’annonce et la rapidité imposée par la Direction sont pour les salariés et leurs familles une
violence inacceptable.
Je ne vais pas rentrer à ce stade du débat, dans le détail de l’argumentation industrielle, nous
aurons l’occasion d’y revenir.

Nous vous demandons que notre assemblée – dans une formation plus restreinte – puisse, dans les semaines qui viennent, entendre et étudier les contre-propositions de l’Intersyndicale et ce dès qu’elles auront été formalisées.
Cette assemblée est pour nous la garantie qu’elles seront examinées en toute équité, sous votre présidence M. le Préfet, en tant que garant de l’impartialité de l’Etat, vous venez de le rappeler.
Un dernier mot : nous avons été heurtés ce matin par les propos de Madame le Ministre de l’Economie et des Finances qui a annoncé dès à présent que tous les salariés seraient reclassés et qu’elle avait toute confiance dans le groupe Mittal pour ce faire. Nous sommes choqués par ces propos qui font une croix sur l’avenir du site.
Nous vous demandons de lui faire remonter nos vives protestations et au contraire, nous souhaitons que le gouvernement pèse de tout son poids auprès du groupe pour que soient étudiées sérieusement les alternatives économiques et industrielles pour que vive Gandrange.

Pouvoirs publics et élus soutiennent notre demande

Les pouvoirs publics n’ont pas été convaincus par les arguments présentés par les représentants d’ArcelorMittal. En effet, le Préfet, le Président de Région, du Département et l’ensemble des élus ont demandé le gel des décisions du groupe afin de prendre le temps d’étudier le contre-projet industriel et social présenté par l’intersyndicale.
Maintien de Gandrange au sein d’ArcelorMittal :
L’Intersyndicale a réaffirmé avec force que la continuité du site est viable au sein du groupe ArcelorMittal. C’est la meilleure protection que l’on peut apporter au personnel et à l’usine.
L’Intersyndicale d’ArcelorMittal Gandrange a ouvert un compte sur lequel vous pouvez adresser vos dons pour soutenir la lutte de l’Intersyndicale contre le projet de fermeture du site de Gandrange. Déjà, de nombreuses communes et élus nous ont apporté ce soutien nécessaire.
N° Compte : 00017313801 CCM
CLOUANGE ROMBAS 52 RUE GEORGES
CLEMENCEAU 57185 CLOUANGE
Rappel

Un blog a été mis en ligne sur Internet afin de vous informer en direct de la situation de Gandrange. Vous pouvez également faire vos commentaires et témoigner sur ce site : http.//www.ensemblepourgandrange.blogspot.com
JEUDI 24 JANVIER L’INTERSYNDICALE D’ARCELORMITTAL GANDRANGE APPELLE TOUS LES SALARIÉS À SE MOBILISER POUR INTERPELLER M. MITTAL AU SIÈGE
DU GROUPE À LUXEMBOURG. POUR CE FAIRE 15 BUS PARTIRONS À 8H30 DU PORTIER OUEST (ACIÉRIE), RUE DE L’USINE À ROMBAS.

VENEZ NOMBREUX. C’EST NOTRE AVENIR QUI EST EN JEU !

7 commentaires:

Zoki a dit…

You have our full support, we have ought problems with ArcelorMittal in Skopje Macedonia, before two years Mittal cut 450 working places in our plant in Skopje, Mittal doesn’t respect low in our country and our Collective Agreement, only if we are together in this fight we will have success.

Zoran Jovanovic
President of Union ArcelorMittal Skopje, Macedonia

SuperNo a dit…

Rebonjour,
Travaillant à proximité, j'ai pris quelques photos de la fin de la manif devant le siège de Mittal à Luxembourg :

http://www.superno.com/blog/?p=245

Salutations et courage !

Gabinete Internacional MCA-UGT a dit…

Dear colleagues,

From the Metal, Construction, Building and Allied Workers’ Federation (MCA-UGT), we would like to express our solidarity with the workers in Gandrange ArcelorMittal plant and the trade union representatives that are struggling to safeguard the plant. We support the French workers, who are fighting against ArcelorMittal management’s unilateral decision to close its location in Gandrange.
Therefore we want to reiterate our solidarity once more with the workers, their families and the trade union representatives that have began their actions with today’s demonstration.

In solidarity

Javier Urbina Sánchez Guerrero
International Department Responsible
MCA-UGT

Ensemble pour Gandrange a dit…

Traduction du message de Gabinete international mca - ugt

Chers collègues,

Du syndicat métallurgie - Construction et Allied Workers' Federation (MCA-UGT)(Macédoine), nous tenons à exprimer notre solidarité avec les travailleurs de l'usine de Gandrange ArcelorMittal et leurs représentants syndicaux qui luttent pour la sauvegarde de leur site. Nous appuyons les travailleurs français, qui se battent contre la décision unilatérale de la direction d'ArcelorMittal de fermer le site de Gandrange.
C'est pourquoi nous tenons à réaffirmer une fois de plus notre solidarité avec les travailleurs, leurs familles et les représentants syndicaux qui ont commencé leurs actions avec la manifestation d'aujourd'hui

Ensemble pour Gandrange a dit…

Traduction du message de Zoki

Vous avez tout notre soutien, nous avons aussi nos problèmes à ArcelorMittal Skopje Macédoine. D'ici 2 ans, Mittal supprime 450 emplois dans notre usine à Skopje, Mittal ne respecte ni les lois de notre pays, ni la convention collective, nous vaincrons que si nous sommes ensemble dans ce combat.
Zoran Jovanovic

chacal100be a dit…

Je suis avec vous moralement.....
J'ai vécus la fermeture du haut-fourneau 6 de Seraing(Liège), et c'est jamais facile à vivre!!!!


chacal100be@hotmail.com

de mitri a dit…

bonjour,




je viens finir une chanson qui parle de la fermeture de l'aciérie de Gandrange et je voudrais la diffuser sur une radio pouvez vous m'aider ? http://www.youtube.com/watch?v=Ksua0DJvRLY voici le lien pour l'ecoute sur youtube