jeudi 31 janvier 2008

Nicolas Sarkozy à Gandrange lundi !

Nicolas Sarkozy se rendra lundi matin dans l'usine Arcelor-Mittal de Gandrange (Moselle), a annoncé jeudi Edouard Martin, délégué CFDT au comité de groupe européen d'Arcelor-Mittal.

"Il va venir lundi la visiter sur place pour qu'il voit de lui-même l'état de cette usine", a-t-il ajouté à l'issue d'une rencontre à l'Elysée entre le chef de l'Etat et les syndicats CFDT, CGT et CGC du groupe sidérurgique.

A l'Elysée, on précise que la venue du président reste toutefois conditionnée à des contraintes d'emploi du temps liées à son déplacement lundi en Roumanie, où il est attendu à la mi-journée.
Le géant mondial de l'acier a annoncé le 16 janvier que 595 emplois sur 1.108 seraient supprimés sur le site de Gandrange (Moselle) d'ici à 2009, avec promesse de reclassements à la clé.

Lundi, M. Sarkozy avait reçu le PDG du groupe, Lakshmi Mittal, qui avait promis de donner aux syndicats jusqu'en avril 2008 pour lui soumettre des alternatives à la fermeture.

"On lui a expliqué dans le détail quel était le projet de l'intersyndicale", a expliqué M. Martin. "Il nous a dit qu'il y croyait et que l'Etat se portait garant, (prêt) à faire tout ce qui était son possible pour maintenir l'activité de cette usine, y compris en mettant de l'argent pour la formation", a-t-il ajouté, saluant "une bonne réunion".

"Il nous a garanti que nous aurons le temps pour présenter une alternative et un contre-projet industriel", a confirmé Alain Gatti, secrétaire général de la CFDT Lorraine.

Lors de cette rencontre, M. Sarkozy a assuré aux syndicats qu'il "appuierait toutes les solutions dont la viabilité économique est établie", selon les propos rapportés par l'Elysée. Il s'est félicité "qu'un accord de méthode ait pu être négocié entre la direction et les organisations syndicales pour qu'il y ait le temps nécessaire à une analyse de toutes les issues possibles". AP

5 commentaires:

Yoyo a dit…

"Nicolas Sarkozy se rendra lundi matin dans l'usine Arcelor-Mittal de Gandrange (Moselle)"

Tiens! Ils embauchent à Gandrange? C'est bon signe alors...

"Il nous a dit qu'il y croyait et que l'Etat se portait garant, (prêt) à faire tout ce qui était son possible pour maintenir l'activité de cette usine, y compris en mettant de l'argent pour la formation"

Gaffe! Il a aussi dit: "j'augmenterai le minimum vieillesse de 25%" et "j'augmenterai le pouvoir d'achat"...

Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent (c'est pas Pasqua qui a dit ça? Un orfèvre en la matière!)...j'espère que les sidérurgistes lui réserveront un accueil digne de lui et de ses déclarations tous azimuts...lundi matin mon cœur sera en Lorraine avec vous...

Anonyme a dit…

Qu'est ce qu'il y a de prévu pour accueillir notre cher président ?

mario de l'emac a dit…

Je voudrai lui dire comment on a fait pour vivre la fin de la vallee de la fench ,partir pour etre foutu dehors plusieurs fois dans un autre departement et recommencer dans une autre vallee industrielle !! Notre president fera quoi ? Mario .

Anonyme a dit…

Que va pouvoir notre president ?Et je voudrai lui poser la question !! .Devant la crise de la vallee de la fench en 80 et maintenant dans notre vallee ..Mario .

Anonyme a dit…

Gandrange 14 h 35 ce vendredi.
Punaise, on est en terre ennemie ici, il y plus de Flics, CRS, RG et je pense DST, que d'emplois en suspens dans le plan social... Que de pognon fichu en l'air pour une visite inutile d'1 heure d'un nabot, pourtant qui n'en a rien à craindre, il n'y a que Jesus, Gandhi et Martin Luther King qui se sont fait assasinés, Sarko, il n'a pas vraiment le profil...