mardi 29 janvier 2008

La lutte des "Gandrange" doit être un exemple

Hier, L. Mittal est sorti de l'Elysée avec un sourire radieux. Il affirmait vouloir laisser du temps aux syndicats mais s'empressait de renchérir sur le reclassement des 595 personnes. Ce temps nécessaire à l'étude du contre-projet a été obtenu par les fortes mobilisations des salariés, de la population et des élus et notamment à Luxembourg. Ce soutien n'est pas que symbolique. L. Mittal ferait une gravissime erreur s'il en faisait une analyse contraire. Attention aux mauvais conseilleurs (G. Dollé en sait quelque chose).

Donc, derrière ce sourire, chacun espère qu'il ne cache pas d'autres mauvaises intentions. Chacun est en droit d'espérer que ce temps servira bien à étudier sérieusement toutes les autres alternatives qui empêcheraient la fermeture du site. Cela a été dit, écrit et hurlé maintes et maintes fois. Sauver Gandrange, c'est de le maintenir au sein du Groupe ArcelorMittal.

Ce qui est sûr, c'est la détermination de toutes et tous à faire de ce dossier un exemple. Et, il ne faudrait pas que le Groupe, ou autres, pensent que leur projet se réalisera en toute quiétude. Non, ce serait, là aussi, une grave erreur. Une attention de tous les instants sera portée à la finalisation du projet de l'intersyndicale et surtout aux réponses du Groupe.
Le seul message à retenir c'est que Gandrange peut être un exemple de dynamique d'une usine qui se refuse à mourir ou alors, devenir le cauchemar permanent de L. Mittal. Les clés de résolution du problème est entre ses mains.
PS: dernière minute: nous apprenons, ce jour, qu'une rencontre entre Nicolas Sarkozy et les syndicats est prévue jeudi 31 janvier. Les lieux et heures restent encore à déterminer. Nous vous tiendrons informés dès que possible.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

salut ,je suis agent de maitrise à l acierie est je ferai tout ce qui est possible pour soutenir l'intersyndicale je serai present à chaque mouvement, pour moi pour nous et pour la vallée de l orne fesons tous de méme . gandrange à nous ,gandrange pour tous .

Anonyme a dit…

n'oublions pas que Mittal n'apprécie pas trop la France, la langue française et les français (je me rappelle un de ses commentaire fait devant des journalistes français aprés la réussite de l'OPE qui s'étonnaient que son discours soit traduit en allemand et en espagnol et pas en français...)D'ailleurs il n'y a plus de français à board...déjà que Gandrange n'avait pas les faveurs de l'ex Arcelor, là on n'est mal parti....mais bon pas de panique tout le monde sera reclassé, formé à prix d'or et finalement beaucoup mieux payé...le beurre et l'argent du beurre alors pourquoi se plaindre...à nous les salaires d'Arcelor, les primes d'Arcelor et l'interessement....c'est le trésor public qui va être content....lol ou plutôt mdr ...et encore là je ne parle pas des personnes qui vont allé travaillé au Lux...jackpot.

felix a dit…

Ne lachons pas,Sarko fait du bleuf,il attend le résultat des municipales pour soit intervenir ,soit laisser couler Gandrange.
Il faut que Gandrange tourne et devienne un centre de formation pour les jeunes d'arcelor mittal,nous avons a Gandrange les personnes aptent a former vu leur expérience